L’emploi dans le Grand Ouest : un marché contrasté, mais des signaux encourageants !

  • 21/12/2013
  • 08:00
Mot-clé :
  • Adecco Group

Fortement implanté dans le Grand Ouest, le secteur agroalimentaire souffre encore de la crise et l’actualité récente en Bretagne peut donner l’image d’une région sinistrée.

Toutefois les cas de Doux, Gad ou encore Marine Harvest ne doivent pas occulter le fait que le Grand Ouest reste une région active. Et même dans l’agroalimentaire, certains acteurs tels que Fleury-Michon ou LDC font d'ailleurs mieux que résister.

Un classement récemment établi par L’Express (septembre 2013) dénombre 12 entreprises du Grand Ouest parmi les 190 champions de la rentabilité et de la croissance. Moins touchées que les grands groupes, beaucoup de PME et d’ETI affichent en effet une bonne santé, continuent à recruter et le font en créant des postes.

Parmi ces secteurs porteurs, on retrouve notamment l’électronique (Evolis, Eolane…), les biotechnologies (Eurofins…), la distribution (Materiel.net, Maisons du Monde…) et les services à la personne (Noble Age…).  La prudence reste de mise, même si le discours des dirigeants est nettement plus optimiste aujourd’hui qu’il ne l’était au 1er semestre.

Les départs en retraite des papy-boomers vont se poursuivre et beaucoup d’entreprises qui avaient retardé des investissements et des projets du fait de la crise vont être confrontées à une obligation structurelle de les démarrer. Par ailleurs, les messages encourageants de certains gros acteurs de l’économie régionale, comme Bénéteau, qui voient leurs performances s’améliorer et affichent leur optimisme pour 2014, devraient avoir un effet rassurant et contagieux ! Enfin, les grands chantiers que la région accueille, notamment dans le domaine des énergies renouvelables avec Alstom, DCNS ou encore STX, auront certainement des impacts positifs dans les prochaines années.

Autant de raisons de penser que le pire est derrière nous !

Par Godefroy de la Bourdonnaye
Consultant Senior- Badenoch & Clark