Les enjeux du recrutement d'un Directeur Administratif et Financier

  • 20/04/2012
  • 08:30
Mot-clé :
  • Adecco Group

Intervenants : Nathalie Archier-Palmer, DG Laboratoires Effik France (interviewée) et Grégoire Conquet, B&C (interviewer)

Question 1 (GC) : Comment qualifieriez-vous le marché du recrutement, et quelle est son influence sur le recrutement d'un Directeur Administratif et Financier ?

Réponse (NAP) : Le contexte général actuel génère incontestablement une certaine forme de frilosité. A celui-ci, il convient d'ajouter dans le milieu spécifique de l'industrie pharmaceutique, une sortie d'une période mouvementée, l'ensemble du secteur ayant eu à s'adapter récemment à une refonte du cadre législatif le concernant.
Dans ce contexte, un bon nombre de candidats semblent plus animés par la notion de risque que par celle d'opportunité, visualisant plus facilement la perte immédiate que le gain potentiel, ce qui provoque une certaine forme d'attentisme à ce moment précis de marché.
On ne peut cependant pas aller jusqu'à parler de blocage, mais plutôt rester sur la notion de balancier, très conjoncturel. 
La recherche d'un Directeur Administratif et Financier, dans ces conditions, n'en est pas moins réalisable; il est possible de trouver aujourd'hui d'excellents candidats, en poste et à l'écoute du marché ou immédiatement disponibles. L'enjeu réside d'ailleurs moins sur la capacité à attirer des candidatures que sur l'évaluation fine de leurs valeurs et de leurs moteurs.

Question 2 (GC) : Qu'attendez vous, justement, du Directeur Administratif et Financier que vous recrutez ?

Réponse (NAP) :  Je pars du principe que je peux m'appuyer sur mon Directeur Administratif et Financier pour tous les dossiers qui ont trait à sa compétence technique, et que je dois pouvoir lui faire confiance dans son domaine. Bien au-delà de ses propres compétences techniques, j'attends de lui qu'il soit proche de moi, véritable bras droit et qu'il se trouve véritablement au coeur de l'entreprise.
Il doit, au-delà de ses sujets financiers, travailler en transverse avec l'ensemble des métiers et partager les problématiques de business, de ressources humaines et d'environnement de l'entreprise.
Partie intégrante de la Direction Générale, il se doit de prendre le pouls de l'entreprise, et, par sa vision complète et globale de celle-ci, être un véritable "business partner" élargi.

Question 3 (GC) : Comment, pendant le processus de recrutement, arrivez-vous à identifier ces qualités chez votre potentiel Directeur Administratif et Financier ?

Réponse (NAP) : Au-delà d'une proximité de discours que l'on peut ressentir pendant l'entretien et qui peut, de façon intuitive, être annonciatrice d'une nécessaire proximité de collaboration, il m'est indispensable de retrouver les qualités fondatrices suivantes: esprit de synthèse, pragmatisme et accessibilité.
Ce pragmatisme ressort d'exemples très concrets abordés durant l'entretien. Ce dernier permet de valider également au travers de sa structure le bon équilibre entre la dimension analytique, répandue chez les financiers, et la capacité à synthétiser les enjeux.
L'accessibilité enfin, est la capacité du financier à "parler vrai" sans se retrancher derrière un jargon technique, à sortir du simple discours d'expert et donc à se projeter aisément vers les autres interlocuteurs de l'entreprise. Il est fondamental que le Directeur Administratif et Financier puisse alterner posture institutionnelle quand celle-ci est requise, et proximité, ouverture le reste du temps.

Grégoire Conquet
Directeur exécutif
Badenoch & Clark