L’assurance, un secteur qui recrute !

  • 04/06/2013
  • 19:00
Mot-clé :
  • Adecco Group

Dans un marché économique tel que nous le connaissons, cela mérite d’être souligné.  L’assurance reste un secteur créateur d’emplois. Selon la dernière étude de l’Apec, 4 000 emplois cadres devraient être créés en 2013, un chiffre stable par rapport à l’année dernière, en recul néanmoins de 6% par rapport à 2011.

En outre, 79% des entreprises du secteur envisagent de maintenir leur effectif de cadres, 18% de l’augmenter et 3% seulement de le réduire. 

En terme de recrutement, le marché de l’assurance reste, comme dans les années précédentes, favorable aux salariés experts :

Cette année encore, les profils d’actuaires, de commerciaux, de souscripteurs, de contrôleurs de gestion ou d’auditeurs internes sont plébiscités par les entreprises du secteur.

Les experts de la prévoyance sont également à l’honneur. De fait, le marché de la prévoyance individuelle (assurance dépendance, garantie accidents de la vie…) représente à peine 3% du marché de l’assurance de personne mais connait une forte croissance qui tend à se confirmer. L’assurance vie étant actuellement en perte de vitesse, la prévoyance reste une voie intéressante de développement pour les assureurs.

On peut également souligner l’avènement de nouveaux axes stratégiques et l’émergence majeure des technologies de l’information. En effet, on constate de nouvelles habitudes de consommation avec la possibilité pour les clients de souscrire un contrat d’assurance, de régler leurs sinistres, de modifier leurs contrats … en ligne. Charge aux assureurs de développer les technologies, les modes de gestion et les approches marketing adaptés. Cet état de fait oblige les acteurs du secteur à être toujours plus innovants et percutants dans leurs offres. Ces mutations promettent d’être également vectrices de recrutements.

Enfin, les évolutions sociétales telles que le vieillissement de la population ou encore la problématique de financement des retraites provoquent une évolution des besoins de couverture potentiellement profitable aux assureurs.

Quels que soient les profils recrutés, la part belle est faite aux candidats témoignant d’une expérience comprise entre 3 et 10 ans, cela représente environ un recrutement sur deux, 8% concernent les débutants et 12% les personnes ayant plus de 20 ans d’expérience. Les périodes de conjoncture complexe incitent les entreprises à recruter  des profils expérimentés qui apportent de la valeur ajoutée.

En conclusion, quoique touché par un contexte économique morose, le secteur de l’assurance offre encore des opportunités de carrières intéressantes. Le marché reste pour autant frileux tant du côté des entreprises que des candidats. Les ouvertures de postes à l’externe sont finement étudiées avant d’être validées et les attentes des deux parties sont importantes.  

De l’intérêt pour sécuriser ces recrutements stratégiques d’être accompagné tout au long du processus par des professionnels tant pour fluidifier celui-ci que pour garantir la finesse de l’évaluation.   

Par Pauline Baldon
Practice Leader Assurance - Badenoch & Clark